• Tu comprendras quand tu seras plus grande - Virginie Grimaldi

    Tu comprendras quand tu seras plus grande - Virginie Grimaldi

    L'histoire : 

    Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite Les Tamaris, elle ne croit pas plus au bonheur qu'à la petite souris. Pire, une fois sur place, elle se souvient qu'elle ne déborde pas d'affection pour les personnes âgées. Et dire qu'elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme. 
    Au fil des jours, Julia découvre que les pensionnaires ont bien des choses à lui apprendre. Difficile pourtant d'imaginer qu'on puisse reprendre goût à la vie entre des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au coeur brisé... Et si elle n'avait pas atterri là par hasard ? Et si l'amour se cachait là où on ne l'attend pas ? 

    C'est l'histoire de chemins qui se croisent. Les chemins de ceux qui ont une vie à raconter et de ceux qui ont une vie à construire. 

    C'est une histoire d'amour(s), une histoire de résilience, une ode au bonheur. 

    Mon avis : 

    J'ai découvert Virginie Grimaldi il y a peu de temps avec son premier roman Le Premier jour du reste de ma vie. J'avais tout simplement adoré, c'était donc avec une grande impatience que j'attendais son deuxième roman. D'ailleurs, dès que je l'ai reçu j'ai abandonné ma lecture en cours, ce qui est relativement rare. 

    Dès la quatrième de couverture, j'ai été emballée par l'histoire. En effet, nous suivons Julia qui arrive à la maison de retraite les Tamaris complètement par hasard. Pour celles qui ne le savent peut être pas, j'ai commencé il y a 3 ans à travailler en maison de retraite un peu par hasard également... Bref, l'histoire avait tout pour me plaire.

    Eh bien pas tant que ça. Au début, j'ai été un peu déroutée. Je vous explique, on suit donc Julie qui arrive avec ses blessures aux Tamaris. Dès le début, elle n'aime pas les personnes âgées. Pourquoi pas, après tout. Mais ce qui m'a vraiment gênée au début de la lecture, ce sont des incohérences par rapport à une réalité que j'ai connue, ainsi que la description de certaines situations. Je m'explique. 

    Les Tamaris accueillent bien des personnes âgées, mais pour moi cela ne ressemble en aucun point à une maison de retraite. Même s'ils sont âgés et souffrant de quelques maux, je situerais plutôt l'histoire dans un foyer logement ou ce qu'on appelle maintenant les résidences services. En maison de retraite, les résidents sont bien plus dépendants pour la majorité.  Deuxième point, c'est le nombre important de personnel pour une résidence si petite. Non mais en vrai, il n'y a pas une psychologue à plein temps, un animateur non plus, pas non plus autant d'infirmières pour si peu de résidents. Cette situation serait dans un monde idéal. Et puis, le dernier point qui m'a chiffonnée, ce sont certains rapports avec les résidents. Certains mots employés quand le personnel parle d'eux m'ont vraiment fait mal. Voilà pour les points qui m'ont chiffonnée au tout début de ma lecture. Pour autant, j'ai réussi à dépasser tout cela pour me plonger dans la lecture. 

    Et sincèrement j'ai passé un moment agréable, voire très agréable quand même. Virginie Grimaldi réussit à nous transporter à chaque fois dans un tourbillon d'émotions. On passe du rire aux larmes. Au travers d'une histoire qui nous semble simple, et remplie de plein de bons sentiments, elle m'a fait parfois écho. Les larmes ont coulé dans certaines situations, j'ai souri dans d'autres. Et l'espace d'un instant, j'aurais bien aimé postuler aux Tamaris. 

    Alors c'est une petite déception si je compare ce roman à son premier. Pour autant, cela reste une lecture très agréable et qui peut vous faire connaître une palette d'émotions très variées. 

     

    « J'apprends à courir - Concours Et je mange équilibré »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 29 Juin 2016 à 13:28

    merci pour ton avis moi qui ai bossé en maison de retraite 3 ans ben ta déception me donne pas envie de le lire. je passe surement à coté de qqch mais quand je sais que le personnel galere etc et si je lis un peu trop idéal ca va vite me saouler biz

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :