• J'ai craqué pour Alors vous ne serez plus jamais triste grâce à sa quatrième de couverture. L'histoire m'intriguait réellement, est-ce que j'ai bien fait de craquer ? 

    Alors vous ne serez plus jamais triste - Baptiste Beaulieu

    L'histoire : 

    C'est l'histoire d'un médecin malheureux qui ne se rappelle plus comment soigner depuis que sa femme est partie. Il a décidé de mettre fin à ses jours le soir même. En se jetant dans un taxi pour régler quelques affaires à l'hôpital, il fait la connaissance de sa mystérieuse conductrice : une vieille dame excentrique capable de deviner quand les gens vont mourir, juste en les regardant dans les yeux. Pour convaincre le Docteur de revenir sur sa décision, elle exige sept jours durant lesquels il devra se soumettre à toutes ses fantaisies. Le compte à rebours est lancé jusqu'à l'échéance finale. Qui gagnera du désespoir ou de la joie de vivre ? Que s'est-il passé dans la vie de cet homme pour qu'il en arrive là ? Qu'a vécu cette femme pour qu'elle prenne violemment le parti de la vie et du bonheur ? 

    Mon avis 

    Première petite particularité de l'histoire, les pages sont numérotées dans le sens inverse. Un vrai compte à rebours pour le lecteur, vers le suicide du Docteur. Ajoutez à cela une écriture fluide et rapide, et on obtient une histoire mordante et marrante. Et oui, même si on parle d'un suicide programmé, l'histoire est justement tout l'inverse de la mort. C'est plutôt une ode à la vie. La vieille dame tentera de démontrer au jeune docteur l'absurdité de sa mort avec plus ou moins de tact et avec plus ou moins de réussite. Le tout est emmené par des personnages attachants, un médecin perdu et une vieille dame loufoque. Pour ma part, j'ai trouvé qu'il y avait quelques longueurs ainsi que des scènes irréalistes, j'aurais peut-être aimé des situations un peu plus "terre à terre". Alors vous ne serez plus jamais triste est une lecture très sympathique et divertissante.  

    My Little School Box [Septembre]


    votre commentaire
  • Comme d'habitude, je reviens avec une lecture complètement différente de la dernière. J'ai craqué pour Je suis une fille de l'hiver, de Laurie Halse Anderson à force de le voir défiler sur Instagram. 

    Je suis une fille de l'hiver - Laurie Halse Anderson

    L'histoire : 

    Lia et Cassie étaient meilleures amies depuis l'école primaire. Chacune a développé son propre trouble alimentaire qui ne les mène nulle part si ce n'est au désastre. Les "Filles de l'hiver", prisonnières de glace dans des corps fragiles, et concurrentes dans la course mortelle à la minceur. Maintenant qu'elles ont 18 ans, elles se sont éloignées l'une de l'autre. Malgré ça, Cassie a appelé Lia 33 fois la nuit de sa mort. Celle-ci n'a jamais répondu. Lia se retrouve seule, hantée par le souvenir de son amie, ravagée par la culpabilité de n'avoir pu la sauver, obsédée par son besoin d'être mince, et son combat pour accepter son corps. 

    Mon avis : 

    Une très jolie lecture, dans laquelle je me suis plongée directement. Le style de Laurie Halse Anderson fait que le lecteur est presque à la place de Lia. A travers son récit nous ressentons (presque) ce qu'elle vit, à quel point elle est fragile, perdue et borderline. L'utilisation de la première personne du singulier, les pensées de Lia, ne font que renforcer cette intensité pour le lecteur d'être à la place de Lia. 

    Ce que j'ai vraiment aimé dans ce livre, c'est que l'anorexie est traitée, me semble-t-il, avec une certaine justesse. On ne tombe pas dans les clichés de celle-ci. Même si on plonge au coeur de l'anorexie avec le comportement de Lia, on n'oublie pas tous les personnages qui gravitent autour de celle-ci, et qui ont également une part importante dans l'histoire. Pas question de culpabiliser qui que ce soit, mais au fil de la lecture on se rend compte de la place de chacun dans le parcours de l'anorexie de Lia. La relation mère-fille , sans oublier la place du papa, et surtout la relation que j'ai préférée est celle de Lia avec sa demi-soeur extrêmement forte et touchante.  

    Je suis une fille de l'hiver est une lecture relativement sombre. Je crois qu'il n'est pas à mettre entre toutes les mains, notamment celles d'adolescentes qui feraient très attention à leur poids. Il n'y a pas de réel message d'espoir mais une réalité plutôt crue.

     

    My Little School Box [Septembre]

    Une très jolie découverte, et il se peut que je lise à nouveau un roman de Laurie Halse Anderson. 


    2 commentaires
  • Un livre qui me faisait envie depuis un petit moment, il faut dire que sa couverture est très originale. Du coup, lors de notre premier passage à la nouvelle bibliothèque de Caen, j'ai craqué pour le livre Miss Peregrine et les enfants particuliers

    Miss Peregrine et les enfants particuliers - Ransom Riggs

    L'histoire : 

    Jacob Portman, seize ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l'avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d'un orphelinat pour enfants "particuliers". Abe y côtoyait une ribambelle d'enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des "Monstres". 
    Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s'enfuit sous ses yeux. Bouleversé, il part en quête de la vérité sur l'île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n'a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ? 

    Mon avis : 

    Une lecture en demi-teinte pour ma part. Je n'ai pas vraiment accroché à l'histoire, impossible de m'y plonger. L'ambiance si particulière ne m'a pas du tout atteinte. C'est dommage parce que tout est fait pour que le lecteur plonge dans cette ambiance. Pour ma part, la magie n'a pas opéré. 

    J'ai toutefois aimé certains personnages, notamment le héros Jacob. Un adolescent très affecté par la disparition de son grand-père et qui part à la recherche des secrets de famille. La relation qu'il entretient avec ses parents est également intéressante. J'imagine qu'elle sera approfondie dans les prochains livres, du moins je l'espère. Et bien sûr, il y a également les enfants particuliers, chacun avec son caractère et sa "particularité". Des enfants que j'ai trouvés sympathiques mais pas forcément attachants, notamment une petite fille... 

    Un bon point quand même, ce sont les photos insérées tout au long du livre, je les ai trouvées fascinantes. Elles apportent vraiment quelque chose je trouve. 

     

    My Little School Box [Septembre]

    Une lecture sympathique mais je ne vais pas me ruer sur le deuxième tome. 

     


    2 commentaires
  • On continue avec mes lectures "transat". Après une lecture très sombre avec l'Anneau de Moebius de Franck Thilliez, j'ai fait le grand écart avec un roman de Victoria Hislop.

    J'avais découvert cette auteur cet été avec son magnifique roman l'Ile des oubliés. C'est donc avec une très grande impatience que je me suis plongée dans cette lecture. 

    Une dernière danse - Victoria Hislop

    L'histoire : 

    Quand elle arrive à Grenade pour y prendre des cours de danse, Sonia, jeune Londonienne, ne sait rien du passé de la ville. Une conversation avec le patron du café El Barril la plonge dans la tragique destinée de la famille Ramirez : dans les années 1930 vivaient dans ces lieux trois frères aux idéaux opposés, veillant jalousement sur leur jeune soeur, Mercedes, passionnée de flamenco. Tandis que celle-ci tombe amoureuse du guitariste gitan qui l'accompagne, l'Espagne sombre dans la guerre civile. Quel camp chacun va-t-il choisir ? Quels secrets et trahissons vont déchirer la fratrie à jamais ? Happée par ce récit de feu et de sang, Sonia est loin d'imaginer que sa propre existence en sera bouleversée. 

    Mon avis : 

    Comme dans son précédent roman on retrouve ici l'histoire de deux femmes à des époques différentes, à la fois fortes et fragilisées par les épreuves de la vie, et bien entendu attachées par un lien. Du côté du mécanisme de l'histoire, il n'y a rien de spécial, pas de surprise de ce côté là.

    C'est vrai que du coup, j'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire. Il m'aura fallu quelques pages pour vraiment apprécier l'histoire, je ne vous en dis pas plus pour garder la surprise d'un des tournants de l'histoire. Ensuite, une fois cette étape franchie, je me suis littéralement plongée dans la lecture et l'histoire. J'ai découvert un pan de l'histoire que j'avais un peu oublié et surtout qui me parait encore très proche. La guerre civile, l'arrivée de Franco au pouvoir et toutes les atrocités qui en ont découlé. Alors il est clair que tout est romancé mais pour une première approche je trouve cela intéressant. 

    De ce fait, hormis Sonia qui n'a pas vraiment d'intérêt, les personnages sont vraiment forts. Des personnalités puissantes, des convictions et des engagements, et parfois des faiblesses. Les personnages sont vraiment la force des romans de Victoria Hislop. 

     

    My Little School Box [Septembre]

    Un roman en dessous de l'Ile des Oubliés mais cela ne m'empêchera pas de lire les autres titres de Victoria Hislop. 


    votre commentaire
  • Je reviens encore avec un article lecture, ce n'est pas faute d'avoir quelques idées d'articles mais il est vrai qu'en ce moment je n'ai pas trop le temps de bloguer. Je vais essayer de me rattraper le mois prochain. 

    Pour en revenir à ma lecture, on retourne en République Dominicaine sur mon transat, où j'ai dévoré quelques livres. Après une lecture légère et divertissante, j'ai opté pour un tout autre genre: un thriller et pas n'importe lequel : L'Anneau de Moebius de Franck Thilliez. 

    L'anneau de Moebius - Franck Thilliez

    L'histoire : 

    Pour sa première enquête, Victor Marchal aborde le métier de flic par sa face la plus noire : une actrice du porno torturée, une plongée dans le monde des déviants sexuels et des monstres de la nature. Depuis toujours, Stéphane Kismet est hanté par des images prémonitoires, mais cette fois elles obéissent à une terrifiante logique. Dans ses rêves, Stéphane possède une arme, il est recherché par la police, une petite fille est morte... 

    Les trajectoires de Victor et Stéphane vont se rejoindre. L'un n'a encore rien vu, l'autre ignore qu'il sait déjà tout...

    Mon avis : 

    J'ai découvert Franck Thilliez il y a quelques mois et j'adore lire ses livres dans leur ordre de parution. Bref, en partant en vacances, j'en ai glissé un dans ma valise. 

    L'anneau de Moebius est un peu particulier et m'a au début un peu décontenancée. Non pas par l'histoire qui est très sombre, comme tous les Franck Thilliez, mais par la chronologie de l'histoire. L'auteur, avec Stéphane, nous emmène dans les méandres de l'espace temps. Ses rêves prémonitoires se mêlent habilement avec la réalité. Pourtant, j'ai eu un peu de mal notamment au début, il faut vraiment être concentré sur sa lecture pour ne pas se perdre. Heureusement, Franck Thilliez a mis à chaque début de chapitre une petite horloge pour nous situer dans l'histoire. Où je suis aussi mitigée par rapport à ces prémonitions, c'est qu'au fil de ma lecture, j'ai trouvé que cela virait trop au fantastique et je ne m'attendais pas du tout à cela en lisant un livre de Franck Thilliez. 

    Concernant le fil conducteur de l'histoire, on plonge dans un univers encore une fois très sombre. Un univers qui m'était totalement inconnu, les malformations physiques très importantes et les personnes attirées sexuellement par ces dernières. Comme dans tous ses livres, on sent que Franck Thilliez s'est extrêmement bien documenté, ce qui rend cet aspect de l'histoire prenant, il plonge le lecteur les deux pieds joints dans l'histoire. Et ça c'est un très bon point. 

    On retrouve également des personnages torturés, chez qui la vie professionnelle empiète sur la vie privée ou inversement. Je n'ai pas trop accroché aux personnages mais pour autant ils ne sont pas dénués d'intérêt pour l'histoire. 

     

    My Little School Box [Septembre]

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique