• Compte-rendu de course - Les 10 km Crédit Agricole

    Il y a quelques mois, j'ai eu l'idée un peu (complètement) folle de m'inscrire aux 10km des Courants de La Liberté avec une amie. C'était au moins 6 mois avant la date de départ de la course. Motivée comme jamais, je m'étais dis que j'avais largement le temps de me préparer. Et puis le dimanche 12 juin, me voilà dans mon sas de départ...

    La préparation : 

    Comme je vous le disais ci-dessus, j'avais au moins 6 mois pour me préparer. Histoire d'être bien prête et de faire un temps correct. Alors ça c'était dans la théorie. Parce qu'en pratique c'est une toute autre histoire. Pour plusieurs raisons, je n'ai pas pris le temps de m'entraîner correctement. Avant de prendre le départ de ces 10 km, j'ai couru pour la dernière fois le 17 mai. Un petit conseil, ne faites pas comme moi !

    Le retrait des dossards : 

    Tout comme pour l'Audacieuse, ce n'est pas moi qui suis allée chercher mon dossard. J'étais en déplacement professionnel jusqu'au vendredi soir, et en plus de mon dossard pour cette course, il fallait que je récupère également celui de la Rochambelle dont le départ était le samedi. Une amie est donc allée chercher mes dossards le vendredi en soirée. A priori, pas de difficulté particulière. Cela s'est fait sans encombre 

    Objectif : 

    Je n'en ai pas, si ce n'est de finir la course et en essayant de ne pas marcher. 

    Compte-rendu de course - Les 10 km Crédit Agricole

    La course  : 

    Me voilà arrivée à 8h au Mémorial, soit 40 minutes avant le départ. Mon amie avec qui je devais prendre le départ n'a pu faire cette course, la D-Day race ayant eu raison de sa jambe il y a quelques semaines. Heureusement, j'ai pu prendre le départ au côté de Jennifer du blog les PtitsNormands, ce qui m'a bien rassurée (et évité de faire demi-tour).

    C'était vraiment une grande première de prendre le départ d'une course officielle, ce fut donc une grande découverte du début à la fin. On a trouvé très facilement notre sas de départ, vu qu'il se situait en l'arrière de tous les autres. A nous le sas de +1h05. Le stress et l'excitation commencent à se faire sentir. Je n'ai qu'une hâte, c'est que le départ soit donné même si je n'en mène pas large. Je suis partie légère, sur moi uniquement mon Iphone pour la musique. Je ne déclenche même pas Runtastic, pas de montre. Pour ceux qui sont arrivés en navette du parc expo au Mémorial il y a un camion-consigne pour laisser ses affaires et les retrouver à l'arrivée, c'est vraiment bon à savoir. 

    Me voilà partie pour 10km. Les premiers kilomètres se passent sans encombre. J'arrive relativement "facilement" aux 5km avec ma petite allure de tortue.  Je vois le panneau des 6km, cela commence à être un peu plus dur, je me dis que j'ai fait plus de la moitié mais je ralentis, j'ai une jambe lourde. Je ne veux pas marcher ! Arrive le 7ème kilomètre, plus que 3 minuscules kilomètres. Pour tenir, je déduis la distance restante 500 mètres par 500 mètres, je me dis que je peux encore courir 500 mètres et encore 500 mètres... 

    La partie la plus dure est pour moi entre le 7,5km et le 9km, il a été très frustrant. On arrive au 7ème kilomètre, celui-là même où est la ligne d'arrivée. Pendant que je monte ce fameux boulevard, je vois les coureurs le descendre. Je me dis que cela sera bientôt mon tour. Je n'ai qu'à arriver au rond-point de la mairie et là, on fera demi-tour pour le descendre... J'y crois.. et je me trompe. On repart en plein centre ville, c'est la déception. Et puis, il y a cette petite montée que l'on voit arriver 500 mètres avant. Je me motive, je dois la monter sans marcher sinon je crois que je serai incapable de repartir. Je continue, on traverse notre magnifique place St Sauveur, mais je ne l'ai jamais autant détestée. Palais de justice, mairie, et enfin le panneau des 9km. 

    Par je ne sais quel miracle, mes jambes "accélèrent" pendant au moins 300 mètres et je ralentis. Je fais ces 700 mètres au mental, je veux franchir cette foutue ligne. C'est dur, je mets en repeat mes 2 chansons favorites qui me boostent. J'avance, j'entends les encouragements de parfaits inconnus. La ligne arrive et je crois que je la franchis avec le sourire. Je suis épuisée mais heureuse.

    Compte-rendu de course - Les 10 km Crédit Agricole

    I did it

    Pour une première course sans véritable préparation je suis contente de moi. Alors oui, je m'en veux car si je m'étais entrainée, j'aurais certainement pu faire mieux. Mais cela m'a permis de découvrir l'ambiance des courses officielles, d'apprendre à gérer tant bien que mal les ravitaillements et surtout dépasser ma peur. 

    Il y a un an je vous ai dit qu'après avoir fait La Rochambelle en courant, j'allais tenter les 10km ! Pari réussi. Par contre, cette année, je ne vais pas faire la même promesse en montant d'un niveau. Mais je vais retenter l'aventure et pourquoi pas en améliorant mon chrono ?  

    My Little School Box [Septembre]

    Prochaine course ? Je refais normalement le trail d'Omaha Beach sur une distance de 7km

    « Et je mange équilibréLâchez-moi la traîne - Clara Cuadrado »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :